La Focaccia

  • 5
    Partages

Imprimer

Alors que je vous raconte l’histoire de cette focaccia… 

C’est l’histoire d’une pâte à l’huile d’olive qui se destinait Tielle. Tranquillement installée dans son bol, se reposant dans un four éteint, la pâte activait sa première pousse, avant d’être appelée Sétoise. Mais ayant l’esprit tourné vers un tian (il y en avait deux en réalité) Je préchauffais le four à 200°c. Un instant trop tard et je m’aperçu de mon pâton resté dans le four ! En catastrophe, je sors la gonflée, la débarrasse rapidement sur un plan fariné. C’est là que survient le drame…  Le pâton, malmené, avait cuit sur toute sa surface ayant été en contact avec le bol ! Je me retrouvais donc avec mon pâton mi cuit / mi cru ! Oh pauvre c’est la cata !

Mes derniers 400g de farine, parti pour la poubelle ?! Mais ce n’était pas le pire ! La perte des 70g d’huile d’olive, d’un millésime exceptionnel, une bouteille offerte comme un trésor, le plus précieux de la Provence !

Je ne pouvais pas m’y résoudre… Que faire avec cette pâte à l’huile d’olive ? Je décidais de refaire une boule, je m’active. Je pétris tout à la main incorporant les morceaux déjà cuits à la pâte crue…

Je me demande comment faire quelque chose avec ça, mais sans rajouter beaucoup d’ingrédient, au cas ou cela ne donnerait rien et, que je sois finalement obligée de me rendre à l’évidence de l’échec…

La focaccia est idéale mais oui !! 4 tomates cerises du jardin (les dernières) 3 brins d’herbes et 2 olives, et le tour est joué ! Si je dois jeter ça me fera moins mal au coeur…

Le petit pâton qui se destinait une vie de star Sétoise, finira Focaccia ! Elles auront en commun leur pays d’origine tout de même. Belle !

Magie !!!! Mon zèle s’est avéré payant ! Et la focaccia est une réussite, ouf !! Oubliée la poubelle, je suis soulagée. Voilà comment je me retrouve à vous présenter une focaccia aujourd’hui.

A manger avec les doigts à l’apéro ou accompagné d’une bonne salade.

ingrédients pour une grande :

  • 400g de farine T65
  • 5g de levure sèche ou 15g de levure fraîche
  • 200ml d’eau à température
  • 70ml d’huile d’olive
  • 8gr de sel
  • tomates cerises, olives noires, romarin, origan, gros sel gris et huile d’olive…

Dans le bol du robot muni du crochet, mettre le sel, la farine, la levure et l’eau puis pétrir jusqu’à obtenir une boule. Recouvrir le bol du robot d’un cellophane et laissez pousser jusqu’à ce que ça double de volume. Dégazez et étalez la pâte sur une plaque, recouvrir d’un torchon sec et laissez pousser une deuxième fois 30 à 45 mn. 

Enfoncez les tomates cerises et les olives dans la pâte et aussi faire plusieurs renfoncements avec votre doigt, mettre du romarin dans les trous et parsemez d’origan et de quelques grains de gros sel. Versez un filet fin d’huile d’olive de partout et dans les trous remplis de romarin, sur la focaccia. 

Mettre à four chaud à 210°c en chaleur tournante ou à 240°c en chaleur statique pendant 15 à 20mn.


  • 5
    Partages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.