Sauce tartare


Imprimer

De toutes les choses meilleures faites maison, les sauces sont vraiment des préparations qui changent tout lorsqu’elles sont préparées. C’est le jour et la nuit comme on dit… 

En accompagnement de brochettes de boeuf, maison aussi évidemment, et de pommes de terre au four, cette petite sauce saura ajouter la touche en plus à votre repas. Et quelle touche ! Effet wouhaou garanti.

La sauce tartare est une sauce de cuisine type bistrot, de la cuisine française, au même titre que la gribiche.

Note : La tartare, à la base, n’est pas une mayonnaise ! Elle se monte au pilon avec des jaune d’oeufs durs ! C’est plutôt laborieux et assez casse gueule… De nos jours, on la prépare, le plus souvent avec des jaunes crus, comme une mayonnaise, surement par facilité et par non envie de jeter les ingrédients si c’est raté. Ayant assez mal au cou en ce moment, je me voyais pas partir dans un rapport de force, long et laborieux avec ma sauce, j’ai donc choisi la facilité. Ce qui n’enlève en rien le fait que cette petite sauce saura vous enchanter. Si toute fois vous viens l’envie de vous y coller, je vous conseille la recette du chef Alain Ducasse.

 

ingrédients :

  • 1 jaune d’oeuf
  • une cuil. à café bombée de moutarde
  • 250ml d’huile de pépins de raisin
  • 50ml d’huile d’olive
  • 20g de câpres
  • 10g de cornichon
  • 10g de ciboulette déjà ciselée
  • 10g de cerfeuil haché au couteau
  • 10g d’estragon haché au couteau
  • une cuil. à café de jus de citron
  • les feuilles de 5 tiges de persil plat hachées au couteau
  • 40g d’oignon tige haché finement
  • sel et poivre du moulin

Lavez les herbes et séchez les, pour cela deux solutions : les laisser sécher naturellement sur un torchon, ou les passer dans l’essoreuse à salade. Je choisi l’essoreuse ! Pour cela faites cette opération avec les tiges, vous détacherez les feuilles ensuite.

Ciselez la ciboulette, et hachez le reste des herbes au couteau finement, pas de robot qui ferait ressortir la fibre et donnerait un résultat désagréable en bouche, une sorte de foin si vous voyez ce que je veux dire. Hachez l’oignon très finement.

Réduisez les cornichons et les câpres en pommade, le mieux étant de les broyer au pilon si vous avez, sinon hachés, voir mixés très petit.

Dans un grand bol, mélangez au fouet le jaune d’oeuf, la moutarde, salez et poivrez, versez l’huile en filet petit à petit, bref faites une mayonnaise. La tartare se fait plutôt avec une huile neutre, c’est pourquoi j’ai mis que 50ml d’huile d’olive, mais ce petit ajout est indispensable pour un léger goût tout de même (On ne renie sa cuisine/langue maternelle :p )

Montez votre mayonnaise bien ferme, et mettre la quantité d’huile donnée dans la recette.  Terminez en ajoutant le citron, ça va la blanchir quelque peu. 

Toujours au fouet, ajoutez la pommade de câpres et cornichons, les herbes et les oignons, bien mélangez mais pas trop longuement au risque de la faire retomber. Réservez au frais sans la couvrir !!!! (c’est un des secrets, on ne couvre pas la mayonnaise, même avec un cellophane, surtout pas avec un cellophane, l’huile remonterait à la surface) 

Note : une mayonnaise ne se garde pas ! Même pour le lendemain… On la fait le jour J. à l’avance d’une demie journée maximum. Le jaune d’oeuf surtout mélangé à un corp gras développe très rapidement des bactéries. J’en profite pour rappeler que les corps gras sont un formidable terrain, favorisant la multiplication de choses indésirables qui font très mal au ventre.

Servir cette sauce en accompagnement de viande rouge, pommes de terre… 

Je vous fais à la suite un article rapide sur les brochettes de boeuf faites maison.

Bon appétit !!!


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.