La Garbure Landaise

  • 455
    Partages

Imprimer

 

Nous parlons là d’un plat, d’un terroir, de ma région de coeur : les Landes.

15 années de mois d’août en camion, sous les pins, à monter la dune au matin,

d’ y remonter au couché du soleil accompagnés d’une tome, d’un jambon cru et

d’un vin rouge, pique nique sur la plage devant le grand spectacle du soleil se

couchant dans l’océan…. Au matin, on ouvre les rideaux devant note couchette

et on voit le lac marin. A vélo nous traversons le pont, ou, nous nous enfoncerons

dans ces Landes de pins, remplies de fougère, de mûres et d’odeur délicieuses…

La digue, nous y ramassons les moules et les huitres sauvages, aussitôt rentrés

nous les partageons avec une belle bande de copains rencontrée durant toutes

ces années, les Toulousains mènent le Maubet, un blanc exquis. Stella à préparé

le tiramisu. Greg, qui élève des chèvres en Vendée nous fait les chèvres chauds

lardés et grillés au camping gaz. Nico ira chercher quelques coeurs de canard.

L’arrivée très attendue de notre ami Olivier, et je dis pas ça par ce qu’il mène

le vin hihihi ! Je ferais des frites à la plancha pour épater mes petits chtis et

eux attendront cachés, que l’on rentre du restaurant la nuit, le camion recouvert

de papier rose (lotus) pour fêter notre anniversaire de mariage, la nuit se prolonge,

les bons breuvages sont pris en merveilleuses compagnie… L’amitié de tous nos

enfants qui ont grandi ensemble durant ces étés… Bref, la liste est trop longue,

de tous ces souvenirs merveilleux que nous avons ensemble…

 

 

Cette région est merveilleuse, et sa cuisine est fabuleusement généreuse. Je

vous ai déjà présenté les coeurs de canard, aujourd’hui voici la Garbure, c’est

une soupe. Elle ne se mange pas égouttée comme un pot au feu, mais avec son

jus, c’est bien une soupe !

Une bonne soupe rustique où les légumes sont en morceaux, mais fondent volontiers

lors du long temps de cuisson. Les confits et le jambon lui donnent tout son goût.

Vous pouvez, évidemment mettre des manchons, des cous ou même des saucisses

de canard confites.

 

 

 

ingrédients:

.300g de haricots blancs secs 

.un talon de jambon cru de Bayonne de 700g

.4 cuisses de canard confites

.2 gros poireaux

.2 branches de cèleri

.4 grosses carottes

.4 belles pommes de terre

.2 gros navets

.1 bel oignon

.un petit choux vert frisé ou la moitié d’un gros

.2 grosses gousses d’ail

.2 feuilles de laurier 

.une cuil. à café de piment d’Espelette

.sel (avec parcimonie car le jambon et les confits

vont déjà saler le plat)

 

 

La veille, faites tremper les haricots dans une grande quantité d’eau

pendant 24 h.

Le jour même, faites dorer les confits, coté peau et réserver. Dans une

cocotte en fonte, mettre 3 cuillères de graisse de canard récupérée dans

le bocal des confits. Emincez les poireaux, le cèleri et l’oignon, écrasez l’ail.

Faites les fondre dans la graisse. 

Pendant ce temps, détaillez les carottes, les pommes de terre en rondelles

épaisses, et les navets en cubes. Lavez le chou et émincez le grossièrement.

Ajoutez les légumes détaillés, les haricots égouttés, le talon de jambon et le

laurier, salez légèrement (vous rectifierez à la fin) et ajoutez la cuillère de

piment d’Espelette. Recouvrir de beaucoup d’eau et laissez mijoter à couvert

et à feu trèèèès doux pendant 3 heures.  Je vous conseille un réducteur de

flamme afin que la cuisson soit la plus douce possible.

30mn avant la fin ajoutez les confits de canard. Si vous voyez que le niveau de

liquide à réduit de trop, ajoutez en.  Vous pouvez faire la garbure la veille, elle

sera encore meilleure et vous pourrez ainsi la dégraisser facilement en retirant

la couche de gras figée. Si les légumes sont sur-cuits et s’écrasent un peu ce

n’estpas grave, c’est comme ça que ça doit être.

 

 

 

 

 

 


  • 455
    Partages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.