Parmentier de pot-au-feu et son jus

  • 5
    Partages

Imprimer

 

Attention bombe en vu ! C’est LE hachis Parmentier , celui

au pot au feu ! Tellement rustique, tellement goûteux, et si

délicieux… La viande n’est pas hachée mais effilochée à la

fourchette, elle est confite dans le jus du pot au feu pendant 

un long moment, ce qui la rend complètement fondante. Un

jus réduit et traditionnellement monté au beurre, termine de

parfumer le divin et donne une intensité au plat. Un bon jus

coulant sur la purée gratinée, vous y êtes ? ! huuuummm……

Pour cette fois je ne vous donne pas trop les quantités car ça

dépendra déjà de la quantité de viande qu’il vous restera de 

votre pot-au-feu. Et je vous avoue que j’ai oublié de peser la

mienne en vue de la recette, oup’s désolée ! Je serais plus

précise pour réaliser le jus. Il vous faudra donc un reste de

pot-au-feu, la viande et du bouillon surtout.

Je vous recommande fortement d’avoir mis un ou plusieurs

os à moelle dans votre pot-au-feu.  

Voici la recette pour ceux qui l’auraient loupé : pot-au-feu

 

Note : dégraissez votre pot-au-feu afin que le bouillon soit plus

digeste. Mettre au frais pendant la nuit, le lendemain retirez la

couche de graisse qui aura durcie.

 

Note bis : avec le reste des légumes, dont je n’ai pas besoin ici et

une partie du bouillon allongé d’un peu d’eau, j’ai fais la non

moins délicieuse soupe de petit épeautre. Encore une douce

chose à réaliser avec le reste d’un pot-au-feu qui s’avère très

prolifique. 😉 Après tout ça vous aurez utilisé absolument tout

jusqu’à la dernière goutte et n’aurez rien gaspillé !

 

 

Soupe de petit épeautre:

 

 

ingrédients:

.un reste de viande de pot au feu

.le bouillon du pot-au-feu

.2 oignons

.2 gousses d’ail

.une botte de persil plat

.des pommes de terre 

.du bon beurre cru

.du lait entier

.sel, poivre et noix de muscade

 

 

 

 

 

Tout d’abord réservez 2 belles louches de bouillon dans une casserole.

 Il servira plus tard pour réaliser le jus. 

Retirez le gras de la viande. Effilochez la viande avec la fourchette,

prenez soin de bien détacher le maximum de fibres. 

Dans un faitout, faites revenir les oignons coupés en petit et l’ail écrasé.

Ajoutez la viande ainsi que le persil haché. Recouvrir de bouillon jusqu’à

hauteur et laissez confire à feu moyen et à découvert jusqu’à ce que tout

le bouillon soit absorbé par la viande. N’attendez pas non plus que ça soit

complètement desséché pour couper le feu. 

Pendant que la viande confit tranquillement, faites cuire les pommes de 

terre dans une eau salée.  Ecrasez en purée, ajoutez un bon morceau de

beurre,  du lait chaud et  assaisonnez avec le sel,  le poivre et  la noix de

muscade. 

Déposez la viande confite au fond d’un plat, recouvrir avec la purée. Moi

je ne lisse pas la surface, au contraire, je donne du relief car je trouve

qu’une fois gratinés, ces  irrégularités sont délicieusement croustillantes

et amènent, encore un peu plus, ce petit côté rustique que j’adore. 

Passons au jus ! C’est simple à faire. Faites chauffer deux grosses louches 

bouillon jusqu’à ce qu’il réduise d’un peu plus que la moitié et qu’il fasse

concentrer ses sucs. Une fois le jus réduit, ajoutez 30 g de beurre coupé

en morceaux et battez au fouet pour faire monter le beurre. 

Mettre votre Parmentier de pot-eu-feu dans le four, et faites le gratiner à

souhait. Si au moment de servir votre jus à figé, ce n’est pas grave, il suffit

de le réchauffer dans une casserole à feu très doux, ou au micro-onde tout

juste quelques secondes. Servir le hachis en l’arrosant d’une cuillère de jus.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


  • 5
    Partages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.