Soupe Thaï aux crevettes

  • 9
    Partages

Imprimer

Poulalalalaaa…. Cette petite soupe est complètement dingue ! Ses parfums vous emmèneront directement en vacances au soleil de l’autre côté de la planète. Je vous emmène avec moi rejoindre un ami très cher qui se la coule douce là bas en ce moment, le veinard ! Ou alors le vilain, au choix… Car il nous a lâchement abandonné pour vivre son rêve, et il a eu bien raison ! On t’embrasse mon ami…

Revenons à la recette. Pour les crevettes il les faudra crues. Vous n’en trouverez pas de fraîches, elle seront soit décongelées à la poissonnerie, soit congelées au rayon congélation. Les crevettes sont congelées bien souvent directement sur place et il est rare d’en trouver des fraîches à moins que vous habitiez dans un endroit privilégié bien sur. Je préfère la deuxième option et les faire décongeler moi même. Pour cette recette, n’achetez pas des crevettes roses, car elles sont déjà cuites et avec le temps de cuisson, elles seront donc sur-cuites et puis ça n’irait pas, elles ne dégageraient pas leur sucs dans la soupe. Une crevette crue est de couleur grise.

En ce qui concerne les autres ingrédients, ils ne sont pas introuvables, de nombreuses épiceries asiatiques sont présentes dans les villes, sinon il y a un large choix de produits exotiques chez grand frais. Le curcuma frais se trouve facilement, quand au galanga qui est plus difficile à trouver en rhizome, je le prend en poudre à la biocoop.

Le piment : c’est un tout petit piment rouge allongé au bout pointu. Le grand n’étant pas Thaï et plutôt utilisé en cuisine orientale, celui en forme de cube biscornu est antillais. Ici un demi petit piment sera amplement suffisant, je vous l’assure hihihi ! N’hésitez pas à en mettre encore moins si vous avez peur.

Pour les feuilles de citronnier, j’ai utilisé les miennes, mais attention si vous en avez un ou que vous connaissez quelqu’un qui peut vous en fournir, assurez vous qu’il ne soit pas traité. Amusez vous à tester leur goût comme je l’ai fais, en mâchouillant un petit bout de feuille, c’est piquant !

Pas de basilic Thaï… je n’en ai pas trouvé. (Rien à voir avec notre basilic, ne le remplacez donc pas par celui ci) Mais qu’importe, c’était très bon quand même. Si vous en avez, mettez le en même temps que les autres herbes.

J’ai cuisiné cette soupe dans une cocotte en terre cuite émaillée, mais une petite cocotte en fonte sera tout aussi bien.

ingrédients :

  • Comptez une bonne quinzaine de crevettes crues par personne
  • une botte d’oignon tige (environ 5 pièces)
  • 2 rhizomes de curcuma frais (env. 30g)
  • 80g de gingembre frais
  • une belle tige avec un joli bulbe de citronnelle
  • un petit piment thaï
  • 2 feuilles de citronnier
  • 3 cuil. à soupe de sauce nuoc nam
  • 2 cuil. à café rases de sucre roux ou cassonade
  • le jus d’un demi citron vert
  • une gousse d’ail frais
  • une bonne demie cuil. à café de galanga en poudre
  • 500ml de bouillon de volaille
  • 400ml de lait de coco
  • un bouquet de menthe
  • un bouquet de coriandre
  • un filet d’huile neutre (colza)
  • 250g de riz Thaï
  • 3 graines de cardamome
  • 375ml d’eau
  • sel

Faites décongeler les crevettes la veille au frigo. Décortiquez les crevettes, coupez la tête, le petit bout dur de la queue, puis retirez les pattes et le reste. Incisez le long du dos avec jusqu’au bout et retirez le boyau. Rincez les crevettes décortiquées et réservez au frais.

Prévoir une paire de gants pour deux raisons : le curcuma va vous colorer les mains et les ongles jaunes et la manipulation du piment laisse sa trace sur vos mains même après les avoir lavé. Attention de ne pas vous frotter les yeux durant toute la journée si vous n’aviez pas de gants !

Coupez les bulbes d’oignons tige (gardez 2 tiges pour la suite) Retirez la première peau et coupez les en 4. Grattez et les éplucher, le gingembre et le curcuma. Coupez les en tranches fines dans la longueur puis détaillez les en fins bâtonnets. Epluchez et écrasez la gousse d’ail avec le plat de la lame du couteau. Coupez la citronnelle en 4 dans la longueur. Coupez le piment en deux dans la longueur et retirez les graines (vous n’utiliserez qu’un demi piment ça sera déjà pas mal pour vos petits palais occidentaux hihihi)

Faites chauffer un bon filet d’huile dans une marmite. Mélangez la sauce nuoc nam et le sucre, réservez. Mettre dans l’huile chaude tous les ingrédients préparés ci dessus. Remuez régulièrement jusqu’à ce que les oignons soient tendres. Ajoutez le galanga et faites encore chauffer un peu en remuant. Ajoutez les crevettes à feu vif et remuez rapidement, versez la sauce nuoc nam puis le bouillon de volaille. Ajoutez les feuilles de citronnier, les deux tiges des oignons émincées en rondelles fines et cuire à petit bouillonnement pendant 10 à 15mn.

Pour la cuisson du riz : rincez le riz, et le mettre dans une petite marmite avec l’eau, la cardamome et du sel. Posez un couvercle et mettre à feu moyen, comptez 15mn, n’enlevez jamais le couvercle. Puis coupez le feu et laissez encore 10mn à couvert. Vous pouvez également remplacer le riz par des nouilles de riz directement dans la soupe, huuuum !!!!

Incorporez le lait de coco et le demi jus de citron, continuez la cuisson 10mn. Hachez grossièrement la menthe et la coriandre ainsi qu’un peu de tige d’oignon et réservez pour le service.

Servez dans des grands bols, recouvrez avec les herbes et quelques rondelles d’oignons tige. Servir le riz à côté. Je vous avoue que les baguettes sur la photo on été inutiles, nous avons dégustez cette soupe à la cuillère bien sur, en mettant un peu de riz à chaque fois. Divin !


  • 9
    Partages

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.